7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 10:58

De l’utilité des Donuts

 

Who needs donuts ? est devenu un classique au Etats-Unis, depuis sa publication en 1973. A l’initiative des éditions Actes Sud, cet album est traduit en français pour la première fois.

Sam est un petit garçon qui a tout pour être heureux, mais il a une énorme envie de donuts, ces beignets ronds et sucrés dont sont friands les américains. Pour satisfaire sa gourmandise, il enfourche son tricycle et se rend à la ville. Il y rencontre Monsieur Bikferd, collecteur de donuts, qui aurait bien besoin d’un coup de main. Avec l’aide de Sam, le chariot se remplit et le garçon peut s’empiffrer à son aise. Un vrai bonheur ! jusqu’à ce que Monsieur Bikferd tombe amoureux d’Annie-les-Bretzels…

A partir d’un argument très simple à la morale tendrement naïve – « A quoi bon les donuts quand on a l’amour ? » – l’auteur crée un univers graphiquement délirant. Les illustrations en noir et blanc, à la manière des dessins humoristiques, sont truffées de détails qui emplissent les pages : des textes apparaissent sur les devantures, véhicules, ou journaux lus par les habitants des maisons (« Prière de ne pas parler au bus pendant que le chauffeur lui indique l’itinéraire »), et la ville grouille de personnages et d’animaux plus ou moins fantastiques (chien chaussé de baskets ou oiseaux à tête de cheval). Impossible de tout regarder en une seule fois sans pleurer de fatigue oculaire ou de rire. Aussi à chaque fois que le lecteur consulte l’album, il découvre de nouvelles scènes et des textes absurdes et drôles surgissent de recoins inattendus.
A des degrés divers, cet ouvrage est lisible par les enfants aussi bien que par les adultes.

Mark Alan Stamaty, né à New-York en 1947, est dessinateur de presse, auteur de bandes dessinées et de livres pour enfants.

 

Article paru sur le site littéraire Encres-Vagabondes.com.

 


Un clic sur l'image pour l'agrandir

De l’utilité des Donuts

 

Mark Alan Stamaty, De l’utilité des Donuts, trad. de l’anglais par Mariette Cousty, Actes Sud BD,

novembre 2010. 40 p. ; 25,2 x 23 cm. 14,00 €.

 


commentaires

Kinou 01/03/2011 13:54



Certains dessins m'ont rappelé ceux de Dubout, plein de petits détails que tu découvres au fur et à mesure de la lecture, c'est un régal, j'adore !
Merci pour ces liens  ;-)
Bonne journée LLT



vespcondove 12/02/2011 10:08



 Nous entrons dans l’année du Lapin du Métal,


Je te souhaitepour cette Nouvel Annee du lapin, plein de bonheur et plein de petit lapin (oup) plein d article sur le blog....


http://vespcondove.over-blog.com/



titi 10/02/2011 07:52



je ne connaissais pas ...nous apprenons toujours plein de choses à travers les blogs






mamiekeke 09/02/2011 19:18



 


Super génial ton article chère LLT , la photo effectivement est truffée d' écritures diverses et de dessins complètement farfelus ha ha ha un vrai bonheur .


 


Protis et Gypsis auraient aimé , ce sont nos deux amoureux fondateurs de Marseille . Bonne soirée à toi et ensuite surtout bonne nuit peuplée de doux rêves .


 


Bisous marseillais à très bientôt .


RENEE (mamiekéké).



Francis 09/02/2011 06:50



Je ne connais pas ce livre.


Par contre, pour les illustrations qui sont dans ton article, c'est extrêmement détaillé. Si c'est comme ça dans tout le livre, il y a des heures de travail...

Bonne journée LLT.



La BD et nous c'est une boîte à souvenirs communs ; nostalgiques, lecteurs passionnés ou occasionnels, collectionneurs d'illustrés ou rois du gag, ce blog est le vôtre.

m_LLT2.jpg

LLT était documentaliste dans un collège et écrivait des critiques de livres jeunesse sous son vrai nom Patricia CHATEL.

Elle a quitté Rueil-Malmaison pour sa dernière demeure au Père Lachaise.

Merci à Marlène pour son avatar.

GL continue le soutien technique afin que son blog ne tombe pas aux oubliettes. 

Nota : le blog est en pause et les commentaires modérés

Pour les pubs c'est maintenant imposé par la plateforme... il vaut mieux éviter de cliquer dessus : messages faux lors des alertes !

La vidéo hommage

L'hommage de GL à LLT prononcé lors de la cérémonie d'adieu.