28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 08:18

Dans la jolie ville bretonne de Dinard se déroule en ce moment une exposition sur Daumier que je me suis empressée d’aller voir durant mon séjour.

Célèbre caricaturiste du dix-neuvième siècle, précurseur du dessin de presse, Daumier dépeint les mœurs de ses contemporains avec un humour impitoyable. Ici, ce sont les vacanciers du bord de mer qui font les frais de son grand sens de l’observation et de sa causticité. Une cinquantaine de lithographies épinglent l’univers du voyage et de la villégiature sous le Second Empire.

Expo Daumier Dinard

 

Au moment où Dinard devient une station de villégiature balnéaire, les thèmes des bains de mer et des trains de plaisir alimentent de nombreuses caricatures de Daumier, reflets de la naissance d’une société de loisirs. Les années 1840 sont marquées par la démocratisation du chemin de fer qui rend possible les premiers voyages à bas prix vers les villes du littoral. C’est l’époque de la naissance des « trains de plaisir » : des trains à prix réduits embarquent les foules de voyageurs qui veulent profiter des bienfaits de la mer le temps d’un week-end. L’apparition de ce nouveau moyen de transport, pourtant réputé effrayant et dangereux, fera naître un véritable engouement. Évoquant l’enthousiasme de ses contemporains pour ces séjours en bord de mer, Honoré Daumier esquisse les voyageurs, assis les uns en face des autres, s’observant dans un silence embarrassé, incapables de se déplacer dans les wagons rustiques de l’époque.
A la fin du XIXe siècle, la naissance du tourisme et la mode des bains de mer contribuent à l’essor de Dinard, nouvelle station balnéaire qui se dote d’établissements de bains, de casinos et d’hôtels pour accueillir les nombreux «villégiateurs ». Loin de ressembler à la baignade joyeuse et détendue d’aujourd’hui, le bain de mer de l’époque s’avérait être une expérience nettement plus « alambiquée »… Honoré Daumier s’est tout naturellement saisi de ce sujet, esquissant des scènes paysagées dans lesquelles il se moque des baigneurs angoissés et maladroits, ou des conditions parfois cocasses dans lesquelles s’exerçaient ces nouvelles activités de loisirs.

Extrait de l’argumentaire de l’exposition.

 

Dessin de Daumier

La leçon à sec, publié dans Le Charivari, 30 et 31 mai 1841

 

Dessin de Daumier

Parisiens surpris par la marée montante, publié dans Le Charivari, 18 septembre 1842


 

Exposition à découvrir du 10 juillet au 19 septembre 2010 à la villa "Les Roches Brunes" Pointe de la Malouine à Dinard.

 

Pour en savoir plus vous pouvez consulter le site des amis de Daumier.

 


commentaires

Linda & Picasso ::0079::0071:: 18/08/2010 17:03







kassoumay Kep 16/08/2010 22:01



Un coucou en passant...la tribu  est rentrée du sud ouest....maintenant et jusqu'à la rentrée,  en rentrant du centre de rééduction, nous allons ...à la piscine...!


 


Bises



Linda & Picasso ::0079::0071:: 13/08/2010 17:28



bisous et belle fin de semaine


 



Ici se cache une suprise de Taille.. alors Clic..!! 12/08/2010 17:46



Coucou..


Un vrai régal le moment que je passe iCI...


Bonne semaine..


LOrent



Linda & Picasso ::0079::0071:: 08/08/2010 11:38



ici pluie :( ... j''espère que tu as du soleil?






La BD et nous c'est une boîte à souvenirs communs ; nostalgiques, lecteurs passionnés ou occasionnels, collectionneurs d'illustrés ou rois du gag, ce blog est le vôtre.

m_LLT2.jpg

LLT était documentaliste dans un collège et écrivait des critiques de livres jeunesse sous son vrai nom Patricia CHATEL.

Elle a quitté Rueil-Malmaison pour sa dernière demeure au Père Lachaise.

Merci à Marlène pour son avatar.

GL continue le soutien technique afin que son blog ne tombe pas aux oubliettes. 

Nota : le blog est en pause et les commentaires modérés

Pour les pubs c'est maintenant imposé par la plateforme... il vaut mieux éviter de cliquer dessus : messages faux lors des alertes !

La vidéo hommage

L'hommage de GL à LLT prononcé lors de la cérémonie d'adieu.